La douleur chronique augmente

« La douleur chronique affecte environ 20 % de la population mondiale, selon l’Association internationale pour l’étude de la douleur. Et ce taux est appelé à grimper de manière significative à mesure que la population vieillit. » C’est une des idées-forces exprimées à l’occasion du congrès mondial sur la douleur, réuni à Montréal (Canada) en août 2010.
Et cela ne va pas s’arranger : « la prévalence de la douleur chronique au Canada augmentera de 75 % d’ici 25 ans. »
Source : Radio-Canada

En France la démographie sanitaire est assez voisine : nous sommes dans la même situation que nos cousins d’outre-Atlantique. Et la prise en charge médicale de la douleur est très contrastée : depuis vingt ans, les connaissances ont beaucoup avancé, des équipes spécialisées ont été mises en place, des protocoles performants ont été validés. A côté de cela, de nombreux médecins connaissent mal ces spécialités et font « comme avant », et souvent les protocoles de recueil de la douleur sont mal appliqués, donc peu efficaces.

Il faut parfois l’occasion d’une douleur subie, par soi-même ou un proche, pour que les professionnels remettent leurs habitudes en cause, et changent leurs pratiques.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire