Epinettes

En 2009, j’ai conçu et fabriqué une épinette expérimentale, avec 8 cordes dont 3 choeurs de 2, + 2 bourdons, une touche de guitare (diapason 64.5 cm).

  • quelques esquisses pour préciser la conception…

  • la table et ses « barrages », avant le collage du dos

  • et une fois terminée, en live :

Au niveau accordage, j’ai expérimenté différentes configurations, en commençant par trois chanterelles doublées (ré3 la2 ré2) et 2 bourdons indépendants ( la1 ré1),  puis 2 chanterelles doublées (ré3 et la2) et 4 bourdons indépendants (ré2 la1 ré1 ré1, par ex.).

A l’usage, ces quatre bourdons se sont avérés peu adaptés : avec du chant et d’autres instruments, les plus graves ne s’entendaient pas (sauf par des cliquètements de médiator !) et ne faisaient que du brouillage, en fait.

J’ai aussi essayé des accordages type guitare (avec 2 choeurs doubles pour les 2 aigües), soit en DADGAD soit en normal, mais la forme de l’instrument limite les mouvements de la main gauche du côté des graves.

J’ai alors adopté un bourdon en deux choeurs doubles ré2 la1 ; un jour mon vieil ami James Donal Faulkner a voulu essayer mon « ambergophone » comme il le surnomme, et m’a dit : « En fait tu a ré-inventé le bouzouki irlandais ».

Nous voilà en duo uileann-pipes+bouzouki aux médiévales de Wangenbourg (-67) – au moment d’une pause…

NB James n’a pas encore publié sur Youtube avec un bouzouki.

Pour sa peine, je lui ai emprunté un de ses 2 bouzoukis, et je ne lui ai encore pas restitué … Mais j’ai travaillé le bouzouki, et ce  jeu se transpose très bien à mon épinette !